Les cendres du Phénix

Faire dialoguer l'Occident et l'Orient ! Le Phénix est une figure commune à partir de laquelle les mêmes questions pourront être posées. Je cherche le moment juste avant la métamorphose, le moment où le Phénix se réduit en cendres, afin de renaître dans une nouvelle énergie.

J’encre mon corps à coups de brosse et vivement, le temps de quatre secondes, applique mon corps encré sur le papier : empreinte à chaque fois originale. Je deviens plante, fleur, ailes de l’oiseau !

Francis Francis

2008-2009. Exposition "Corps du Phénix"

Cendres du Phénix. Empreinte 10

Encre de chine et lait. 2008.

Cendres du Phénix. Empreinte 11

Encre de chine et lait. 2008.

Cendres du Phénix. Empreinte 12

Encre de chine et lait. 2008.

Avec mon corps, peint à la brosse de larges aplats d'un mélange d'encre noire et de lait, je frappe vivement le papier de riz. Il ne faut pas que la diffusion de l'encre au moment de la frappe dure plus de quatre secondes. Sinon, le papier, trop humide, se déchire. Maîtriser l'énergie. Voici la voie vers la sagesse. A l'issue de la frappe,l'empreinte est à chaque fois singulière.Vibration du corps, déploiement de l’imaginaire : feuilles de la plante, pétales de la fleur, ailes de l’oiseau.

Vitalité ! Beauté ! La vie donne existence à l’énergie. Le corps donne forme à la vie.

Dans la vibration du corps,la peinture recueille l’énergie de la vie.

Télécharger : FRJ Corps du Phenix.pdf

Energies culture écologie

En Inde et en Chine, le principe premier est le mouvement de l’énergie. Les formes qui apparaissent, qui s’imposent comme notre environnement, ne sont que des traces laissées par le mouvement des énergies : la rive entre la terre et la mer, le contour d’une montagne, le tracé d’un torrent ou d’un arbre, la distribution d’une ville.

Lorsque les chinois composent des jardins, les rochers, les arbres, les bâtiments manifestent la circulation de l’énergie. La spirale en S se fait dragon bondissant et bataillant. La courbe d’un jardin se déploie, puis se casse à la rencontre d’une courbe antagoniste, pour rebondir à angle droit. Les bâtiments s’ordonnent selon les ruptures de pente d’un escarpement rocheux. Les rochers semblent compacts mais se révèlent creusés de multiples cavités. Dans les montagnes chinoises, le voyageur est saisi par le mouvement des énergies. Chaque détour du chemin apporte une vue différente au voyageur. La forêt sombre laisse la place à un grand pan rocheux inondé de lumière, suivi de prairies en pente douce.

En occident, on pense la montagne comme une matière solide, qui ne modifie qu'en se morcelant. En orient, c'est l'inverse, les nuages sont consubstantiels à la montagne. Solidité et liquidité s’échangent. Les sommets se fondent dans les nuages chargés d’eau.Les roches se creusent pour accueillir les torrents bouillonnants.Le nuage se perce contre l’obstacle d’un pic. Un flanc de montagne domestique le torrent afin d’en faire une cascade harmonieuse.

Mais, en 2005 : La Banque mondiale recense 16 villes chinoises sur la liste des 50 villes les plus polluées au monde. En cause, non seulement le recours généralisé aux centrales électriques au charbon, mais également l’augmentation massive du nombre de voitures particulières en circulation. À l’échelle planétaire, les courants atmosphériques transportent cette pollution vers l’Est, menaçant ainsi le bien-être des pays voisins de la Chine, l’Amérique du Nord et même l’Europe. Avec les quelque 130 millions de véhicules prévus sur les routes chinoises d’ici 2030, les émissions de dioxyde de carbone montent également en flèche..

La Chine, qui a ratifié le Protocole de Kyoto comme l’Union européenne, est déjà responsable de 14 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Le déboisement s’accélère, ce qui favorise de plus en plus les inondations.Les zones désertiques, qui couvrent déjà 27 % du territoire chinois, progressent à un rythme de 2 460 km² par an.

Les ressources hydriques de la Chine sont en train d’atteindre un point critique. La pollution industrielle et l’agriculture intensive, qui absorbe jusqu’à 75 % des eaux de surface et souterraines à des fins d’irrigation, en sont les principaux facteurs responsables. Des milliers de barrages sont érigés le long des rivières dans le but de satisfaire la demande énergétique alors que 300 millions de Chinois n’ont pas accès à l’eau potable.

La Chine est un pays présentant une biodiversité parmi les plus riches du monde. Le pays abrite une faune et une flore sauvages uniques, dont le panda géant, qui lutte déjà contre l’extinction. Plus de 300 espèces d’animaux et 410 variétés végétales sont à présent menacées en raison de la disparition des habitats naturels – un chiffre qui risque d’augmenter au cours des cinq prochaines années.

La population est de plus en plus consciente de ces problèmes, comme en témoigne une étude nationale indiquant que 98 % des Chinois craignent pour la survie de l’environnement. Le gouvernement chinois dit :« Si elle souhaite se montrer aussi compétitive que possible, la Chine ne demeure pas moins soucieuse d’éviter la dégradation de son environnement et ne tient pas à se livrer à une concurrence sans aucun garde-fou réglementaire. Elle préfère tirer parti de l’expérience européenne et améliorer ses propres règles et normes. Désormais, le pays collabore avec l’Union européenne afin de sauvegarder son environnement tant qu’il en est encore temps..»

Les actions en faveur de l’environnement sont freinés par le manque de savoir-faire technique et de gestion, ainsi que par l’absence d’ONG et par la priorité accordée à la croissance économique et à l’industrie.

Voici mon interpellation, dans mes deux expositions "Appel à la Chine" et "Eaux et montagnes", adressée au peuple chinois.

2005. Exposition "Appel à la Chine"

Afin que dans les traces des usines, des routes, des chauffages, des marchandises.. le peuple chinois voit comment les énergies sont captées et asservies par les formalismes économiques et culturels.Afin que l’air, l’eau, les animaux et les hommes puissent, tels les nuages et les torrents, se réapproprier et rythmer de leurs mouvements naturels les usines et les chauffages, les routes et les marchandises, la terre et le ciel.

Afin, que tout comme l’acuponcture dénoue les noeuds et remet en circulation les flux, l’écologie chinoise économise les énergies et rétablisse les équilibres.

La France de 2005 fait écho à la Chine de l’an 1000. La toile de lin supplante le papier de riz. Des pigments en couches fluides ajoutent une épaisseur là où l’encre n’était que dessin. Voici un passage entre la culture européenne et la culture chinoise. Voici sept paysages de montagnes.

Télécharger : FRJ Appel a la Chine.pdf

Télécharger : FRJ Eaux et Montagnes.pdf

Exposition du 1 au 30 juin 2005 dans le cadre de l'association Ecolo Café.

En partenariat avec Ecolo café qui est une association dédiée à la promotion et la mise en pratique de l’écologie au sein des cafés ou espaces assimilés. Son mode d’action est celui d’une communauté de veille, d’échange d’expériences, de conseils et de bonnes pratiques en faveur de l’environnement dont l’expression principale se fera au sein des « Ecolo Café ».

Promotion de l’écologie et des bonnes pratiques auprès de la clientèle des cafés : expérience d’une consommation de ressources écologiques, sensibilisation à l’économie d’un café écologique, information sur les projets écologiques existants et à venir, connaissances des manifestions, participation à des débats.

Intégration des valeurs de l’écologie par les responsables des cafés : conseil et accompagnement dans la mise en pratique d’une politique d’achats verts et d’une optimisation de la gestion de la dépense énergétique et de toutes les ressources.

Coopération avec des artistes pour proposer au sein des cafés un environnement pictural et plastique qui porte les valeurs écologiques au niveau de l’émotion et de l’imagination.

Dialogue entre l'occident et l'orient

Après un apprentissage en Chine, Francis Raphaël Jacq se nomme Fei Fei (Oiseau Oiseau) et fait dialoguer les cultures française et chinoise. La peinture est dialogue avec l’Autre.

Pour accueillir l’Autre, l’Occident dispose un cadre, l’Orient éprouve son corps.

Dans le cadre - qui peut être un tombeau ou une fenêtre -l’Occident a besoin d’une figure centrale, autour de laquelle et à travers laquelle les énergies circulent : la Vierge Marie, la Femme. Géométrie, composition, calcul des forces : au regard, il faut des couleurs qui s’opposent et se complètent. Le dialogue en Occident se veut déchiffrement, au travers de la personne, de la présence de l’Au-delà.

Occidental, je dépose à terre le cadre, la figure et les couleurs et fait de la toile le tissage où je trame et noue les empreintes de mes circulations. Repos et délices du regard !

L’Orient est matière, papier où s’imprime la surprise de ce qui arrive. Mise à l’épreuve par une fleur, un cheval, un groupe d’arbres. Mouvement du vent, mouvement de l’eau, résistance du corps, résistance de la montagne. Shitao dit : le peintre avec son trait de pinceau donne la mesure du paysage. Dans les noirs de l’encre s’imprime la Forme. Dans les blancs se révèle l’Energie. Le dialogue est ouverture du regard aux nuances toujours plus fines du Gris.

Oriental, j’encre mon corps à coups de brosse et vivement, applique mon corps encré sur le papier : empreinte à chaque fois originale. Je deviens plante, fleur, ailes de l’oiseau !

Révéler la beauté de l’énergie du monde dans le corps vivant ! Retrouver dans la culture chinoise la renaissance du Phénix.

2008. Exposition "Dialogues Occident / Orient"

Du 9 au 12 octobre 2008 dans le cadre de la 13ème édition des portes ouvertes des ateliers d'artistes du 10ème ardt. Association ArtKanal 10.

Télécharger : FRJ Dialogues Occident Orient.pdf

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

comments powered by Disqus